| 
 

 la seour de simon

         
zakaria



avatar


: 79
: 29
/ : etudient
: 70
: 18/01/2008

: la seour de simon    04 2008, 18:14



  • Sur Marie-Simon-Pierre, la miracule de Jean-Paul II

    Sophie de Ravinel et Marie-Christine Tabet
    15/10/2007 | Mise jour : 02:57 |

    Commentaires 1 .




    JÉTAIS atteinte dune maladie de Parkinson, diagnostique en juin 2001, celle-ci tait latralise gauche ce qui mhandicapait beaucoup, tant gauchre. Ainsi commence lmouvant tmoignage manuscrit envoy par sur Marie-Simon-Pierre au Vatican dix mois aprs sa gurison inexplique dune maladie de Parkinson.
    Cette religieuse de 45 ans, membre de la congrgation des Petites surs des maternits catholiques fonde dans les annes 1930 a, ces dernires annes, exerc son apostolat la maternit de lÉtoile, tenue par sa communaut, Puyricard, prs dAix-en-Provence. Elle uvre dsormais Paris, la maternit Saint-Flicit, tenue par sa congrgation.
    À partir du 2 avril 2005, la maladie me ravageait de semaine en semaine, je me voyais diminuer de jour en jour, je ne pouvais plus crire () ou si je le faisais, jtais difficilement lisible, raconte la religieuse dans sa lettre. À la mort de Jean-Paul II, tout a bascul : Je venais de perdre un ami, celui qui me comprenait et me donnait la force davancer. Quelques annes auparavant, lannonce du diagnostic, la sur avait beaucoup de difficult regarder Jean-Paul II la tlvision, le pape polonais tant atteint du mme mal. Mais elle admirait sa force et son courage qui la stimulaient pour (se) battre et aimer.
    Le 14 mai 2005, au lendemain de la dispense accorde par Benot XVI pour louverture du procs de batification de Jean-Paul II, toutes les surs de la congrgation se mettent prier le pape dfunt pour sa gurison. Le 26 mai, sur Marie-Simon-Pierre est compltement puise par la maladie mais affirme rester confiante en Dieu.
    Une sage-femme qui exerce la maternit de lÉtoile, Puyricard, tmoigne que la religieuse ''avait lair trs malade et nexerait plus comme infirmire''. Elle tait confine des tches administratives, ajoute-t-elle en prcisant que son criture ressemblait celle dun lve de CP qui sapplique et qui crit trs mal.
    Un appel intrieur
    Le 2 juin, sur Marie-Simon-Pierre va trouver sa suprieure pour lui demander de cesser son activit professionnelle. Celle-ci lui demande de tenir encore un peu, jusquau retour dune visite prvue Lourdes en aot, et la fin de lentretien, lui demande dcrire Jean-Paul II sur une feuille de papier. Lcriture est illisible.
    Aprs le dernier office du soir, la sur rentre dans sa chambre. Il tait entre 21h30 et 21h45. Jai ressenti alors le dsir de prendre un stylo pour crire. Un peu comme si quelquun me disait : Prends ton stylo et cris. Et son grand tonnement, lcriture tait trs lisible. Au milieu de la nuit, elle se rveille  stupfaite davoir dormi. Mon corps, dit-elle, ntait plus endolori. Un appel intrieur la pousse alors vers le Saint-Sacrement, dans la chapelle, o une grande paix et une sensation de bien-tre lenveloppent. Le matin, la sur rejoint sa communaut pour la messe. À la sortie, dit-elle, jtais convaincue que jtais gurie . Sur Marie-Simon-Pierre arrte ses traitements. Le 7 juin, elle rend visite au neurologue qui la suit depuis quatre ans. Celui-ci constate avec surprise la disparition de tous les signes de la maladie de Parkinson.
    Sur Marie-Simon-Pierre reprend aussitt son activit dinfirmire et retrouve sa joie de vivre et son bon sourire, raconte un habitant de Puyricard, qui la connat bien. À la fin de 2006, la religieuse est envoye Paris.
    Le nom de la miracule de Jean-Paul II sera officialis ce week-end par le diocse dAix-en-Provence. En prvision de la bourrasque mdiatique, les surs de Sainte-Flicit, Paris, se calfeutraient hier derrire les murs de la maternit.

  •     
     
    la seour de simon
              
    1 1

    :
     ::  -